mardi 31 janvier 2017

Rôti de porc à l'étouffée

Il s'agit de la même recette que mon kleftiko, simplement j'ai remplacé l'agneau par du porc. Cuite de cette façon, la viande se détache à la fourchette, elle est extrêmement fondante. Pierre me dit que mes pommes de terre ressemblent à des chenilles, voire à des insectes mais ça ne l'a pas rebuté pour autant. 






Ingrédients
1,5 kg de rôti de porc épaule
1 jus de citron
1 oignon rouge
1 cs d'origan
2 feuilles de laurier
Sel, poivre
225 g de farine
750 g de pommes de terre







Dans le plat de cuisson, déposer la viande et la recouvrir de la marinade composée de jus de citron, de l'oignon émincé, sel, poivre, origan et laurier. Laisser mariner  toute une nuit. 


Le lendemain, égoutter le rôti, faire chauffer une poêle sans matières grasses et saisir la viande. Lorsque la viande est bien marquée et le gras fondu, jeter la graisse et replacer le rôti dans le plat. 

Préchauffer le four à 150°. Mélanger la farine avec 90 g d'eau pour former une pâte ferme. 


Humecter les bords du plat au pinceau, étaler la pâte et en recouvrir le plat comme un couvercle en ajustant bien. 

Enfourner pour 2 heures. 

Ajouter alors les pommes de terre partiellement entaillées, 


à côté du plat, en les déposant sur la lèchefrite. 

 Compter 45 min de cuisson des pommes de terre environ, surtout si elles sont grosses.

Ôter le couvercle de pâte, insérer les pommes de terre dans le plat. On aperçoit tout le jus de cuisson alors que pas une goutte d'eau n'a été ajoutée. 


replacer le couvercle, 

et poursuivre encore 15 min (prévoir 3 bonnes heures en tout pour la cuisson de la viande). 


La viande a l'aspect du gigot de sept heures, elle est totalement confite et savoureuse. 

lundi 30 janvier 2017

Chou-fleur gratiné sauce Aurore

Le chou-fleur étant l’un des légumes les moins caloriques, on peut non seulement le consommer sans modération mais aussi lui ajouter de temps en temps une petite béchamel et du fromage, surtout si l'on vient de faire une véritable cure de soupe ... 



















Ingrédients
1 chou-fleur
25 cl de sauce béchamel
4 cs de sauce tomate légère
1 belle échalote
35 g de gruyère ou de comté
1 cs de persil haché












Détacher les sommités du chou-fleur et les cuire al dente à l'eau bouillante salée. Bien égoutter. Pendant ce temps, faire fondre le beurre dans une petite casserole et faire revenir l'échalote ciselée, ajouter la farine puis poursuivre la recette habituelle de la béchamel



  Allonger avec la sauce tomat légère maison

Napper d'un peu de sauce Aurore le fond d'un plat à gratin, répartir dessus le chou-fleur puis verser la sauce restante. Saupoudrer de fromage râpé. Enfourner pour 15 à 20 min à 180°.  Ajouter un peu de persil ciselé et servir avec une salade verte fortement assaisonnée. 


dimanche 29 janvier 2017

Tarte aux poires à la crème d'amandes & à la pâte aux spéculos

Il est classique de marier les poires avec les amandes, ajouter de la pâte aux spéculos confère un petit goût délicatement épicé.








Ingrédients
200 g de pâte brisée maison
250 g de  crème d'amandes
100 g de pâte aux spéculos maison
3 poires mûres à point
Sucre glace








Étaler la pâte brisée longuement reposée dans le moule beurré. 

Piquer le fond à la fourchette. 

Préparer la crème d'amandes suivant les indications, 

ainsi que la pâte aux spéculos

Incorporer la pâte aux spéculos à la crème d'amandes.


Napper le fond de tarte de la crème parfumée et poser dessus les poires épluchées, coupées en deux et détaillées finement. Enfourner sur une grille dans le bas du four pour 35 min à four préchauffé à 180°. Attendre 5 min avant de démouler. 

La tarte doit être aussi bien cuite dessus que dessous.

                            
 Je précise qu'avec du papier sulfurisé, c'est mission impossible, la pâte ne serait pas cuite mais glacée au dessous. 


                               Poudrer de sucre glace et dresser sur un joli plat. 


Savourer. A la fois tendre et croustillant. 
Avec cette recette, je participe au défi :"Cuisinons de saison de Gut".

CUISINONS DE SAISON en fin logo

samedi 28 janvier 2017

Benoîtons aux graines de tournesol, lin & sésame

Pour accompagner toutes les soupes, rien de tel que deux ou trois benoîtons, enrichis de graines, cette fois. J'ai utilisé ce que j'avais sous la main, mais des graines de courge ou de pavot, conviennent tout aussi bien. 








Pour 48 benoîtons
100 g de farine de seigle
400 g de farine 
10 g de sel
2 cc de levure instantanée
50 g de graines de sésame
50 g de graines de tournesol
25 g de graines de lin
330 g d'eau









Dans la cuve du robot muni du crochet pétrisseur, mélanger tous les ingrédients excepté les graines. Actionner pour 10 min et incorporer les graines. 


Couvrir et laisser doubler de volume puis rompre la pâte et la déposer la pâte sur le plan de travail fariné. Rompre la pâte et l'étaler avec un peu de farine pour obtenir deux rectangles d'une épaisseur de 1,5 cm environ. Détailler 24 "doigts" dans chaque rectangle à l'aide d'une corne ou d'un grand couteau passé dans la farine. 



Déposer ces petits pains sur 2 plaques recouvertes d'une feuille de papier sulfurisé. Laisser de nouveau lever une heure et enfourner 1/4 h à four préalablement chauffé à 240°. Les pains doivent rester blonds.

Avec un velouté de céleri branche, du parmesan fraîchement râpé et un tour de moulin de poivre, c'est un festin. Pour d'autres saveurs : benoîtons aux lardons, comté et noix, benoîtons aux olives & au parmesan, benoîtons aux pistaches et au bleu.

vendredi 27 janvier 2017

Velouté de céleri branche

Bien pourvu en calcium et en vitamine C, le céleri branche contribue au tonus et à la vitalité et c'est vraiment le moment d'en profiter, puisque nous arrivons à la fin de la pleine saison. Flaure m'a donné envie de réaliser cette soupe alors qu'habituellement, j'utilise plutôt le céleri rave comme légume principal.







Ingrédients
550 g de céleri branche (paré)
130 g de pommes de terre 
2 oignons émincés
100 g de crème liquide
1 noisette de beurre
Amandes grillées salées
Sel, poivre









Détacher les côtes et les tailler finement. Réserver les feuilles, les ciseler et les congeler, elles parfumeront les pot-au-feu et autres soupes. Faire revenir l'oignon dans le beurre pour qu'il devienne transparent. Ajouter le céleri et la pomme de terre détaillée en cubes.


Mouiller avec 75 cl d'eau bouillante ainsi que les cubes de bouillon. Saler et laisser cuire tout doucement 30 min. Mixer et crémer. Poivrer au moment du service et parsemer de quelques amandes concassées.

jeudi 26 janvier 2017

Mes recettes deviennent les vôtres 34

Saison oblige, pas moins de cinq recettes de soupe, avec un point commun, toutes sont à base d'un seul légume (je ne compte pas l'oignon et la pomme de terre qui sont la base). Si l'on ajoute la fricassée de choux de Bruxelles et les carottes confites, voici un récapitulatif placé sous le signe des légumes. Si les menus équilibrés sont plus que jamais nécessaires par temps froid, on compense avec quelques calories superflues en goûtant un pain farci au Brie, une ficelle picarde et une belle galette pour clore ces réjouissances. 


Couronne des rois, les carnets de Cécile 

Soupe de poireaux, l'Oliverie de Marie-Odile


mercredi 25 janvier 2017

Salade de kakis

Riche en beta-carotène, le kaki est un excellent antioxydant. On profite du moment pour en abuser d'autant qu'il est peu calorique et que la pleine saison s'achève fin janvier. Maintenant ou jamais. C'est sur le blog "Au fil du thym" que j'ai déniché cette recette toute simple et bien agréable.








Ingrédients
4 kakis mûrs à point
Sucre semoule
Cannelle
Noix








Peler les kakis, les détailler en tranches, les présenter en quinconce sur une assiette. Saupoudrer de sucre et de cannelle, ajouter quelques noix. Préparer au moins une heure avant de servir.


mardi 24 janvier 2017

Galette de sarrasin à l'andouille, aux cœurs d'artichaut & au reblochon

Des galettes typées, pour ceux qui apprécient les saveurs rustiques. On pense à préparer la pâte la veille pour qu'elle ait bien le temps de reposer et on cuit les galettes le lendemain.  














Ingrédients
6 galettes de sarrasin maison 
300 g d'andouille de Vire 
6 coeurs d'artichaut en bocal
200 g de reblochon
Poivre, persil 











Cuire les galettes. Ôter la peau de l'andouille et la détailler en tranches. Couper les cœurs d'artichaut ainsi que le reblochon en lamelles. Chauffer deux poêles antiadhésives et répartir la garniture dans les galettes, soit 3 tranches d'andouille, de reblochon et d'artichaut. Replier les bords, attendre que le fromage soit bien fondu, ajouter du poivre fraîchement moulu et un peu de persil. Savourer avec une salade.

lundi 23 janvier 2017

Navets farcis aux champignons

Nous sommes dans la pleine saison du navet. Riche en minéraux, en fibres et en vitamine C, peu calorique, le navet ne manque pas d'atouts. Farci et cuit au four, sa chair toute tendre est vraiment délicieuse. 






Ingrédients
7 navets
125 g de chèvre frais

350 g de champignons
2 échalotes coupées 
1 gousse d'ail écrasée
2 cs de persil haché
1 noisette de beurre
Sel, poivre
Huile d'olive





Éplucher les navets au rasoir à légumes, rectifier la base pour faciliter l'assise. Les plonger à peine 15 min à l'eau bouillante pour qu'ils soient juste cuits. Couper un chapeau et creuser la chair. Faire suer l'échalote au beurre puis ajouter les champignons émincés ainsi que la chair des navets détaillée en dés. Les légumes doivent être bien dorés et avoir perdu toute leur eau de végétation. Assaisonner. Mélanger le chèvre à l'ail et au persil. Garnir les navets de la farce aux champignons, ajouter une noix de chèvre persillé, couvrir du chapeau. Enfourner 35 min à 180°. Verser un trait d'huile fraîche avant de servir.


Avec cette recette, je participe au défi "Cuisinons de saison de Gut"